Le plan du site

Qui consulte?

La personne qui nous consulte a généralement vécu un événement marquant où sa vie ou son intégrité physique (ou celle d'un proche) a été menacée. Cet événement peut avoir eu lieu plus ou moins récemment.Depuis quelques jours, semaines ou mois il lui arrive fréquemment d'avoir quelques uns de ces symptômes :

  • de penser et de repenser à cet événement;
  • d'avoir des flashbacks de l'événement ou d'avoir l'impression de le revivre;
  • de vivre davantage de périodes d'être "pas toute là" ou d'être comme dans la lune mais creux-creux;
  • de ne pas réaliser ce qui s'est passé ou de ne pas comprendre ses réactions;
  • de rêvasser, de rêver ou de faire des cauchemars reliés à l'événement;
  • de vivre des terreurs nocturnes sans se souvenir de ses rêves troublants;
  • d'avoir oublié "des bouts" de l'événement ou d'avoir cette impression;
  • de faire des efforts pour ne plus y penser;
  • d'être davantage aux aguets (sur le qui-vive);
  • de vivre davantage d'anxiété ou de peurs;
  • de se sentir coupable «j'aurais dû» ou «je n'aurais pas dû»;
  • d'éviter les gens ou les situations qui lui feraient repenser à l'événement;
  • de s'endormir difficilement, de s'éveiller en sueur ou en sursaut;
  • de craindre que l'événement se reproduise;
  • d'avoir beaucoup plus de difficulté à se concentrer et à apprendre;
  • de sursauter plus qu'avant lors d'un bruit soudain;
  • d'être comme accroché à l'événement ou de ne pas pouvoir tourner la page;
  • d'avoir de la difficulté à ressentir des sentiments tendres plus qu'avant.

Il est important de savoir que parfois, d'autres symptômes de sa détresse émotionnelle sont présents. Par exemple, il peut lui arriver d'augmenter sa consommation à l'alcool, de drogue ou de travail. Des malaises physiques plus ou moins importants peuvent apparaître sans cause purement médicale. Certains autres problèmes qui étaient sous contrôle peuvent réaugmenter. Si plusieurs signes sont présents ou qu'ils sont intenses, il serait souhaitable que tu en parles à un professionnel de la santé: psychologue, travailleur social, médecin ou psychiatre.

Si tu choisis de consulter

Tu pourrais vérifier auprès de tes assurances privées ou collectives. Celles-ci peuvent parfois te rembourser une partie ou la totalité des honoraires du psychologue. Le psychologue peut faire des reçus à cette fin.
Certains psychologues acceptent le mandat lorsqu'un agent payeur défraie les coûts de l'évaluation psychologique et de ta psychothérapie. L'évaluation avec ou sans test psychologique permet d'être fixé sur l'étendue de l'ESPT. Cette évaluation est habituellement obligatoire auprès d'un agent payeur dans la plupart des contextes:

  • la CSST (pour un accident dans le cadre du travail),
  • l'IVAC (pour les victimes d'un acte criminel),
  • la SAAQ (lors de la conduite automobile) et
  • les Anciens Combattants (pour un événement traumatique au sein des forces armées).

Cette évaluation pourrait permettre la recommandation d'une psychothérapie spécialisée. La durée de celle-ci variera en fonction de plusieurs facteurs (antécédents familiaux, atteintes à la santé physique, situation actuelle, support social, traumatismes antérieurs, etc.).
POUR AVOIR LES COORDONNEES D'UN PSYCHOLOGUE OU D'UN PSYCHOTHÉRAPEUTE FORMÉ AU TRAITEMENT DES ÉTATS DE STRESS POST-TRAUMATIQUE, tu peux aussi appeler à l'Ordre des Psychologues du Québec au 1-800-363-2644 ou consulter son site internet officiel au www.ordrepsy.qc.ca .

Haut de page

Contact

Téléphone :
(819) 346-8631
Fax :
(819) 823-8630
Courriel :
info@traumas.qc.ca